PLACER VOS
ANNONCES ICI

CONTACTEZ NOUS
au +243 977 868 579

La revue africaine d'environnement  et d'agriculture procédera à la publication d un nouveau numéro ce 24 décembre 2021

Publié le 16-11-2021 à 19:03:35 Actu Femme

Nécessité d’investir dans l’avenir des femmes rurales en Afrique pour l’atteinte des ODD

Kinshasa, 16 novembre 2021 (ACP).- L’investissement dans l’avenir  des  femmes  rurales  en  Afrique  est  une  des  conditions essentielles  à l’atteinte des Objectifs  de  Développement  Durable (ODD), a déclaré mardi le professeur  de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) Jean de Dieu Minengu  dans  un entretien avec l’ACP.

Se référant  à son éditorial publié dans le  numéro  d’octobre  2021 de la Revue africaine d’environnement et d’agriculture (RAFEA)., M. Minengu, a souligné : « la  réduction  de  la  pauvreté,  l’autonomie  alimentaire,  la  croissance  inclusive,  la  gouvernance démocratique,  la  paix  et  la  justice  en  Afrique  passent  obligatoirement  par  des  investissements  que  les  Etats  vont consacrer  en  faveur  des femmes en  général  et  des femmes  rurales en  particulier ».

Les principaux défis  à  relever  pour  la  promotion  des  femmes  rurales  en  Afrique sont :  la  réduction  de  la  mortalité infantile  et  maternelle,  l’accessibilité  à  l’éducation particulièrement  pour  les  filles et  l’accessibilité  aux  soins  en matière  de  santé  reproductive, a-t-il soutenu, ajoutant que des  programmes  qui  apportent  des  changements  urgents  et  transformateurs  sont nécessaires  dans  la  décennie  des ODD.

Soutien économique et social aux femmes pour faire d’elles des vecteurs de développement

« Lorsque  les  femmes  sont  économiquement  et  socialement  promues,  elles  deviennent  de  puissants vecteurs  de  changement  et de  développement », a affirmé le Pr. Minengu, poursuivant que  dans  les  zones  rurales  en  Afrique,  celles-ci  contribuent largement  à  faire  vivre  les  ménages  et  occupent  une  place  dominante  dans  l’activité  agricole. Il a déploré qu’elles ont rarement accès  aux  ressources  stratégiques  qui rendraient leur  travail  plus  productif.

Il a évoqué que dans  les  zones  rurales  africaines  où  l’agriculture  est  la  principale  activité,  les  femmes  sont  dans  la  plantation, l’entretien  des  champs,  la  récolte,  le  transport,  la  vente et  dans  une  moindre  mesure,  dans  la conservation et transformation  des  produits  agricoles, mettant l’accent sur le fait que  les  femmes  travaillent  en  général  6  jours  par  semaine pendant toute  l’année,  alors  que  les  hommes  ne  se  limitent  qu’aux  travaux  de  préparation  du  terrain  qui durent  en moyenne  1  mois  par  an.

Faire de l’investissement dans les femmes rurales une priorité des gouvernements d’Afrique

Le Pr Minengu a recommandé aux gouvernements d’Afrique   et aux   agents de développement de faire de cette question d’investissement dans les femmes rurales, leurs priorités à l’heure où  le développement  de  l’agriculture  paysanne connait  des    mutations  accélérées  sous  l’effet  du  changement  climatique,  des  flux  migratoires,  du  commerce,  de l’exode  rural  et  des  nouvelles  technologies  de  l’information  et  de  la  communication.

Pour ce rédacteur en chef de la RAFEA,  c’est à ce prix que l’on permettra  d’aider ces femmes à  s’adapter  à  ces  transformations  et à  saisir  de  nouvelles  opportunités  qu’offrent ces changements  dans  leur  milieu  de  vie. ACP/

Lu par: 1209 Personnes



ACP

PLACER VOS
ANNONCES ICI

CONTACTEZ NOUS
au +243 977 868 579




Commentaires par article

Ben

Le travail est là

Publié le 26-11-2021 à 13:00:31
Harold Finch

Whaaaaauuuuuuu

Publié le 25-11-2021 à 08:15:15

Restez chez vous
Covid-19