PLACER VOS
ANNONCES ICI

CONTACTEZ NOUS
au +243 977 868 579

La cour constitutionnelle vient de  confirmer la décision de l'assemblée provinciale du Kongo Central ce dimanche  31 mai. Le gouverneur ATU et toutes son équipes sont tenus de démissionner .
La pandémie de la Covid-19 désormais dans 14 province de la République Démocratique du Congo  
Nous enregistrons à ce jour un cumul de 7122 cas testés positifs au Coronavirus en RDC. (INRB)

Le siège de la Minière de Bakwanga (Miba) à Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental). Photo Okapi.

Publié le 31-05-2020 à 13:38:43 Actu Politique

Kasaï-Oriental : le conseil d'administration de la MIBA suspendu

Le conseil d’administration et la Direction générale de la Minière de Bakwanga (MIBA SA ), l’entreprise productrice du diamant industriel en RDC, ont été suspendus vendredi 29 mai au cours de la 33ème  réunion du conseil des ministres présidée par le Chef de l’Etat Felix Antoine Tshisekedi.

Il est reproché au conseil d’administration ainsi qu’à la direction générale, le dysfonctionnement dans le management et la gestion financière.

Cette sanction tombe après une mission d’audit effectuée au mois de  février 2020, par l’inspection générale des finances, ainsi que quelques conseillers du ministère du portefeuille, sur instruction du ministre de tutelle.

Les résultats de cette mission dont une copie est parvenue au mois de mars, à la présidence de la république révélaient d’importants dysfonctionnements au titre de la conformité, de la gouvernance et de management, de la production et de la gestion financière.

Le gouvernement promet à cet effet, de désigner des chargées de mission, afin d’examiner les pistes de redressement de la société minière ainsi que de la convocation d’une assemblée générale. Les agents et travailleurs de la Minière de Bakuanga contacté, affirment que cette décision intervient en retard.

Ils souhaitenttoutefois que des audits internes, soient diligentés et des sanctions exemplaires infligées aux anciens animateurs de l’entreprise minière qu’ils taxent d’avoir entretenus les vols des pierres précieuses, et les réseaux mafieux de creuseurs clandestins qui exploitent au polygone minier de la MIBA SA.

Ce que rejette le directeur général Albert Mukinayi. Ils demandent cependant au ministère du portefeuille de désigner un directeur préséant sur les 3 existants au sein de l’entreprise tels que stipulent les statuts de l’entreprise.

Lu par: 156 Personnes



Radio okapi

PLACER VOS
ANNONCES ICI

CONTACTEZ NOUS
au +243 977 868 579




Commentaires par article

Restez chez vous
Covid-19