PLACER VOS
ANNONCES ICI

CONTACTEZ NOUS
au +243 977 868 579

RDC : la rentrée scolaire est fixée au lundi 12/10/2020 (officiel) 

Publié le 26-06-2021 à 10:59:54 Actu Politique

Plus de doute : la rencontre a eu bel et bien lieu !

Félix Tshisekedi est une leçon de tactique politique. Dans le marigot, il sait nager. On lui aurait critiqué pour rien. Il a essuyé des sarcasmes. Il vous viendrez en mémoire, certainement, les qualificatifs suivant : pantin, placebo, marionnette, j'en passe et les meilleurs. Simplement, parce que il avait voulu enseigner à la classe politique congolaise que la politique, entant que art, n'est pas un champ de l'animosité ; mais, plutôt, celui de l'adversité de nature, alors, ondoyante. Personne n'est ennemis de personnes. C'est-à-dire que, pour une raison ou d'une autre, le realpolitik peut rapprocher ceux qui, autrefois, étaient des adversaires même les plus farouches, pourvu que les intérêts convergent.

Après moult caprice d'enfantillage, l'élève fini par assimiler la matière. Reste à savoir s'il l'a bien assimiler. Plus de doute, hier, le candidat malheureux à l'élection présidentielle de 2018, monsieur Martin Fayulu, puisque c'est de qu'il s'agit, a été reçu par l'ancien président congolais, le sénateur à vie, Joseph Kabila kabange.

Et, donc, la rencontre a eu bel et bien lieu. Une rencontre rendue possible par l'ancien premier ministre de Joseph Kabila, alors président de la république, monsieur Adolphe Muzitu, compagnon d'infortune de monsieur Martin Fayulu.

Alors que, dans un passé récent, ces deux hommes se sont illustrés, en experts d'ailleurs, par une posture populiste, question de faire croire à l'opinion l'imagination fantasmagorique d'une politique propre à l'antiquité. Ils vociféraient, tous deux, sur le rapprochement politique entre Félix Tshisekedi et Joseph Kabila, respectivement président de la république entrant et sortant. À leurs yeux (Fayulu et Muzitu), Kabila était ce monstre que Tshisekedi ne devait pas allié. Il est l'incarnation du diable. Politiquement, un rapprochement est, donc, inenvisageable. Le faire, ça serait trahir le peuple congolais.

Que Fayulu et son compagnon d'infortune Muzitu aillent voir Kabila, en vue d'un possible rapprochement politique, n'est pas du tout mauvais. C'est plus que même encourageant. Et ça prouve à suffisance, d'ailleurs, que le maître avait très bien dispensé son enseignement. Mais là où ça laisse un peu perplexe, c'est lorsque le tandem Fayulu-Muzitu veulent occultés leur démarche politique, dans l'objectif ignoble de continuer à berner, maladroitement, leur supporters, en particulier, et le peuple congolais, en général.

Pourquoi vouloir cacher la vérité au peuple congolais ? Et pourtant, c'est un secret de polichinelle que Fayulu et Kabila sont dans l'opposition contre la majorité au pouvoir, celle de Félix Tshisekedi, alors président de la république. Il est, donc, normal que les opposants, entre eux, se rencontrent. Certainement, cette rencontre a eu lieu, à l'effet de mettre en place, dans les jours avenir, une coalition de l'opposition en perspective des élections générales. Il ne peut y avoir, donc, de honte à cela.

Fayulu doit savoir assumer ses choix. Parce que personne ne va lui en vouloir, pour ce rapprochement. Surtout pas le président de la république, son maître d'enseignement. Qu'il cesse avec l'hypocrisie. Qu'il s'assume, en homme véritable, comme l'a enseigner le maître du tact politique. On ne dira pas de lui qu'il est aller prendre une grossesse de Kabila, pour donner à la république un enfant bâtard.

Plus de doute ! Oui, il y a eu bel et bien rencontre à Kingakati !

Mulumba Kanyinda Patrick, philosophe et homme politique congolais.

Lu par: 1312 Personnes



Top Media Plus

PLACER VOS
ANNONCES ICI

CONTACTEZ NOUS
au +243 977 868 579




Commentaires par article

Restez chez vous
Covid-19