PLACER VOS
ANNONCES ICI

CONTACTEZ NOUS
au +243 977 868 579

RDC : Le chef de l'État Félix A.Tshisekedi déjà à Kinshasa

Publié le 13-10-2021 à 18:51:00 Actu Politique

Tribune : ADÉQUATION OU INADÉQUATION ENTRE L'OBJECTIF IDENTIFIÉ ET LE MOYEN PROJETÉ : REGARD SUR LE DISCOURS DU MINISTRE DE L'ESU

Les jeunes semblent émerveillés par le discours du Ministre de l'ESU, qui fustige l'ancienne formation, cause, selon lui et eux, du chômage de masse des diplômés universitaires Congolais.

Il promet, quant à lui, de faire d'eux des candidats à l'embauche conformes à la demande du monde  de l'emploi et leur assure que, grâce à leur formation sur mesure et à l'acquisition des compétences concrètes en phase avec les potentialités, dont regorge le pays, ils feront, enfin, atteindre à celui-ci son objectif, à savoir posséder les richesses du pays pour son émergence.

Et c'est ici que les Romains s'empoignirent !

- Comment une formation fabérisante et intellectuellement asservissante peut-elle concourir à desserrer l'étau des Puissances sur les richesses convoitées du Congo, resté aux yeux de ces Puissances et conformément à l'Article 2 de la Charte de impérialisme occidental, (l'EIC), c'est-à-dire un État Indépendant des Congolais, tel que défini à la Conférence de Berlin (15.11.1884- 26.02.1885) ?

- Comment la formation du regard rivé au sol, sans aucun intérêt pour les étoiles, peut-elle concourir à faire gagner la guerre des étoiles, où tout se décide ?

- Comment une formation sans ambition planétaire peut-elle concourir à la participation féconde au débat du monde, que le Congo a le destin de piloter ?

En fait, ce que le Ministre de l'ESU devait comprendre de la vision du Chef de l'État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, quand il subordonnait le redressement du pays à celui de l'ESU, c'est la révolution de la priorisation du Savoir, du Savoir-faire et du Savoir-être  des Congolais sur le Capital et la Politique étrangers, pour qu'enfin les Congolais sachent : 

- reconquérir leur souveraineté bafouée sur le Congo,

- mettre en valeur les richesses matérielles et immatérielles de leur pays, actuellement aux mains des étrangers, - être la locomotive de l'Afrique et du monde par la qualité de leur être-homme.

C'est cela, d'ailleurs, que promeut le système d'LMD, qui met l'accent sur l'exploration et la valorisation des potentialités de chaque étudiant, en suscitant chez lui la soif insatiable de connaître, le goût du savoir, de tout savoir, bref, la curiosité scientifique.

On sait, en effet, que la science est née et progresse à cause de la soif de connaître de l'homme et de sa curiosité.

C'est le retour à l'idée-mère de l'Université. Celle-ci est, où qu'elle soit, toujours un centre de conception, de création et de diffusion de la culture la plus haute, pour une ambition historique et planétaire.

S'agissant du rapport science/production matérielle immédiate, Albert Einstein, le savant du XXème s. est formel :

La science, sous peine de s'étioler,  ne doir pas viser des buts pratiques, même si aux époques de misère on ne tient compte habituellement que des besoins immédiats.

Armel MBENZA MAKIADI président national de L'ADPC-Asbl 

Lu par: 1229 Personnes



Top Media Plus

PLACER VOS
ANNONCES ICI

CONTACTEZ NOUS
au +243 977 868 579




Commentaires par article

Restez chez vous
Covid-19