PLACER VOS
ANNONCES ICI

CONTACTEZ NOUS
au +243 977 868 579

La CENI a ouvert le bureau de réception des candidatures (BRC) pour les élections législatives 
La revue africaine d'environnement  et d'agriculture procédera à la publication d un nouveau numéro  VOL. 6, N°2,Juin 2023, ce 30 juin 2023

Publié le 11-11-2023 à 07:34:45 Actu Politique

EPST-RDC: Les antivaleurs dénoncées sont-elles un acharnement ou des problèmes réels qu'il faut condamner ?

Voici en quelques lignes, ce que les jeunes patriotes dénoncent, pièce contre pièce :

1. L'organisation de la deuxième session des examens d'État, myth ou réalité ? Réalité : pour ceux qui sont à Kinshasa, dans la Commune de Lemba, quartier Mbanza-Lemba à côté de l'UNIKIN, des écoles comme le groupe scolaire la Persévérance avaient à la première publication, les résultats négatifs (néant) et à la deuxième session, 100℅. A Ilebo dans le Kasaï, les élèves n'ayant pas présenté les épreuves d'État se sont retrouvés avec des diplômes d'État, ce qui a choqué le Chef d'Etablissement, les parents et les organisations de la société civile. Les exemples sont nombreux à travers la République. On à vu sur la liste des résultats, des élèves portant les mêmes noms, postnoms, prénoms et sexes avec des mentions différentes. Actuellement, les promoteurs de certaines écoles qui n'ont pas encore versé l'impôt qui a permis à leurs écoles d'avoir 100℅ des résultats sont toujours menacés au téléphone par le Majordome de Jean Marc Kabund qui règne en maître au Ministère de l'EPST. Dans ces conditions, il s'agit bel et bien de la désacralisation du système éducatif du pays. Il faut être intellectuellement malhonnête pour soutenir ces genres des pratiques.

2. Depuis l'avènement de Tony Muaba à l'EPST, les Directeurs provinciaux sont nommés tous les 5 ou 6 mois sans aucun respect de la procédure administrative. Le vrai gestionnaire des provinces éducationnelles de la RDC c'est le cabinet parallèle du Ministre tenu par Dr Jonas Kalambayi qui fait le monnayage des postes. Faut-il applaudir ou dénoncer ces antivaleurs?

3. Sur 100℅ des nominés, plus de 75℅ sont des Ressortissants du Kasaï, ce qui est contraire à la vision du Chef de l'Etat et à l'équilibre géopolitique. Ceci ne peut étonner personne car le cabinet du Ministre Tony est composé à 75℅ des membres de famille et autres.

4. Dans ces nominations clientélistes, des personnes ne répondant pas aux critères sont nommées IPP (Inspecteurs itinérants), DIPROSEC et PROVED (Des simples enseignants avec des grandes inférieurs). Nous reviendrons avec des preuves, province par province. Faut-il alors encourager cette descente aux enfers de l'EPST ?

Des personnes sans foi ni loin s'évertuent pour soutenir de telles incongruités au nom des billets verts reçus pour défendre la médiocrité. Il n'y a qu'un esclave au service du mal qui peut soutenir des telles choses.

Lu par: 1185 Personnes



Les jeunes patriotes

PLACER VOS
ANNONCES ICI

CONTACTEZ NOUS
au +243 977 868 579




Commentaires par article

Annita

Nzambi wani !!!

Publié le 11-11-2023 à 10:10:39
Enri France

Pitié

Publié le 11-11-2023 à 09:09:17
Ivon BRAKE

Je peux ajouter : monsieur Jonas a monnayé les points des examens d'État moyennant 5000$ pour obtenir plus de 85% enfin d'être éligible au programme de la bourse excellencia de la première Dame. Raison pour laquelle la FDNT a reçu plus des candidats cette année. Les résultats de leurs tests peuvent témoigner

Publié le 11-11-2023 à 08:53:12
Christine Ntwanzi

Le Congo d'aujourd'hui n'est pas le Congo d'hier, ces gens doivent recevoir le châtiment public. Lukunga est prévenue

Publié le 11-11-2023 à 08:39:05
Junior Oscar

J'avais dénoncé cette aventure mais personne ne m'avait écouté... Tony reste un danger pour la République...C monsieur mérite la pendaison

Publié le 11-11-2023 à 08:09:04

Restez chez vous
Covid-19