PLACER VOS
ANNONCES ICI

CONTACTEZ NOUS
au +243 977 868 579

RDC : la rentrée scolaire est fixée au lundi 12/10/2020 (officiel) 

Publié le 17-05-2021 à 18:24:12 Actu Societe

Regroupement des intellectuels de la CEBIE en réunion sur l’avenir de la Communauté des Eglises Baptistes Indépendantes et Evangéliques (16 mai 2021, de 14h00 à 18h00)

Les intellectuels membres de la Communauté des Eglises Baptistes Indépendantes et Évangéliques, 41ème Communauté de l’ECC, se sont réunis ce dimanche 16 mai 2021, à la salle Liloba, dans la Commune de Lemba à Kinshasa.

Des Professeurs d’université, des médecins, des ingénieurs, des magistrats/avocats, des autorités politico-administratives, des responsables du système éducatif congolais (inspecteurs, Provedes, Coordonnateur, etc.) membres de cette Communauté ont répondu à l’invitation du Comité organisateur.

Le programme de la journée comportait des points suivants :

1. Exhortation (prière) par le Pasteur Kis MAYAYA,
2. Mot du Comité Organisateur,
3. Mot de circonstance par le Professeur Jean de Dieu MINENGU,
4. Historique de la CEBIE et défis à relever par le Professeur Jean Paul SEKELE,
5. Problématique de gestion des écoles de la CEBIE par le Coordonnateur Zacharie MASASI,
6. Echanges,
7. Mot de clôture par le Professeur Jean de Dieu MINENGU,
8. Cocktail et fin de la manifestation.

La réunion a commencé par l’observance d’une minute de silence en mémoire de deux Hommes de Dieu de la CEBIE dont le seigneur a rappelé auprès de lui en cette année 2021 :
- il s’agit du Révérend Pasteur MUSHILA
- et de l’Evêque MANDONGO.

Le Pasteur Kis Mayaya, dans son mot de prière, a exhorté les intellectuels de la CEBIE à cultiver l’esprit de prière, la foi en Dieu, l’unité et le progrès qui constituent les fondamentaux de l’élévation
d’une Communauté religieuse.

Dans son mot de circonstance, le Professeur Jean de Dieu MINENGU a rappelé la place de l’élite dans la construction de la CEBIE qui constitue un patrimoine inaliénable que nos pères fondateurs nous légué. Plus de 90 ans d’existence, la Communauté des Eglises Baptistes Indépendantes et Évangéliques n’a pas évolué positivement. Les conflits, le positionnement individuel, la mauvaise gouvernance, le tribalisme et bien d’autres tares ont miné la Communauté pendant des décennies. Ainsi, dans un tel environnement, le progrès de la Communauté ne peut être qu’une illusion. Les mères, les pères et les enfants qui ont placé de l’espoir à la nouvelle élite en matière de gestion de la CEBIE sont aujourd’hui déçus et trahis. Aucune Communauté à travers le monde ne peut se développer avec autant de problèmes créés de toute pièce pour des intérêts mercantilistes de quelques cadres membres de la Communauté.

Le Professeur Jean Paul SEKELE a rappelé l’historique de la CEBIE caractérisée par des mutations en termes de dénomination et de gestion. La naissance de la CEBIE actuelle se situe vers l’année 1929. Une lettre datant de 1980 a été lue pour rafraîchir la mémoire des participants sur la situation de la Communauté. En effet, le signataire de ladite lettre condamnait déjà à l’époque la multiplication des conflits et l’absence de vision au sein de la Communauté. Beaucoup de maux qui rongent la Communauté ont d’abord une origine interne. Les ennemis de la CEBIE se servent des fils et filles de notre Communauté pour tenter de décapiter ce patrimoine commun.

Le Professeur Jean Paul SEKELE a terminé son mot en affirmant que les défis à relever pour remettre la Communauté sur le rail sont énormes, avec l’engagement de tous, nous pouvons y arriver. S’agissant de la gestion des écoles au sein de la CEBIE, le Coordonnateur Zacharie MASASI a informé l’assistance de la situation désastreuse qui prévaut au sein de la Coordination. L’incendie du bâtiment de la Coordination à Kikwit a rendu complexe, la gestion des écoles car toutes les  archives ont été brulées. Sur près de 136 écoles, la Coordination ne gère qu’une trentaine et les autres sont sous la gestion de l’ECC/Kwilu et autres.

La Coordination de la CEBIE passe tout son temps aux tribunaux et aucun espace de temps n’est réservé au travail, la situation est catastrophique a-t-il conclu.

Lors des échanges, les participants ont condamné la situation qui prévaut au sein de la Communauté. S’agissant des écoles, les intellectuels membres de la CEBIE n’ont pas adhéré à la décision de la Coordination Provinciale de l’ECC qui a nommé un mandataire pour gérer quelques écoles de la Communauté. La CEBIE est avant tout une Communauté religieuse, les participants n’ont pas compris, comment l’ECC/Kwilu, qui croit à un désordre qui ne peut résolu à la CEBIE, peut-elle seulement s’occuper des écoles sans  prendre des dispositions pour la gestion des églises et des hôpitaux qui sont pourtant des pièces centrales de la Communauté ? La démarche de la Coordination Provinciale de l’ECC étant biaisée, les intellectuels de la CEBIE ont pris la décision de saisir l’ECC pour éviter de plonger la CEBIE dans un chaos indescriptible. L’élite de la CEBIE présente à cette réunion considère la décision de l’ECC/Kwilu comme un acte d’humiliation vis-à-vis de nos parents qui ont construit ces écoles dans des conditions difficiles pour la formation de leurs enfants.

A l’unanimité, ils exigent la remise de toutes les écoles à la Coordination de la CEBIE pour ramener la paix au sein de la Communauté. « Nous croyons fermement en l’avenir de la Communauté et nous n’accepterons aucune démarche de nature à
compromettre l’avenir de la CEBIE ».

Pour ce qui est de la gestion de la Communauté dans son ensemble, les intellectuels membres de la CEBIE souhaitent collaborer avec l’ECC dans la mise en place des institutions ecclésiastiques fortes et durables au sein de la Communauté. Une feuille de route qui passe par trois étapes a été adoptée :

(i) l’organisation d’une Assemblée de réconciliation,
(ii) la révision des textes statutaires et règlementaires de la CEBIE,
(iii) l’organisation d’une Assemblée élective. Les autorités de la CEBIE qui occupent actuellement le quartier Général de la Communauté à Kikwit, sont considérées provisoires et gèrent la Communauté jusqu’à l’élection des nouvelles autorités.

Dans son mot de clôture, le Professeur Jean de Dieu MINENGU, initiateur de la réunion, a remercié tous les intellectuels de la Communauté qui ont répondu à l’invitation. Il a appelé l’élite de la CEBIE à bannir l’esprit de conflit perpétuel et d’égoïsme.  « Nous ne pouvons pas décapiter la Communauté à cause de ce qui est temporel. Les individus vont passer mais la CEBIE restera. Il faut éviter d’être des contempteurs passifs pendant que la maison commune brûle. Nous devons tous agir positivement pour laisser aux générations futures une Communauté dynamique, débout et éclairée pour l’ensemble de peuple de Dieu ».

Les intellectuels membres de la CEBIE ont prisl’engagement de rencontrer les autorités politico-administratives et celles de l’ECC en vue de ramener la paix au sein de la Communauté et réaliser les
projets de développement pour le bien-être socioéconomique de la population. Les participants ont été informés du projet de création de l’Université Protestante EICHER de Kikwit (UPEK) au sein de la CEBIE, et ledit projet sera présenté à la prochaine réunion.

Commencée à 14h00, la réunion a pris fin à 18h00.

Fait à Kinshasa, le 16 mai 2021

Pour le Comité organisateur

Assistant Aiko IKONSO MWENGI (+243 822877999)

Monsieur Justin KUMANZEMBE NGELANZADI (+243 812896932)

Lu par: 1274 Personnes



Top Média Plus

PLACER VOS
ANNONCES ICI

CONTACTEZ NOUS
au +243 977 868 579




Commentaires par article

Restez chez vous
Covid-19