PLACER VOS
ANNONCES ICI

CONTACTEZ NOUS
au +243 977 868 579

RDC : la rentrée scolaire est fixée au lundi 12/10/2020 (officiel) 

Publié le 24-03-2021 à 05:25:54 Actu sante

Les pays ne sont pas encore totalement prêts à déployer les vaccins contre la COVID-19 (Banque mondiale)

Les pays à revenu faible et intermédiaire ne sont pas encore totalement prêts à déployer les vaccins contre la COVID-19, renseigne une étude de la Banque mondiale et ses partenaires, dont les résultats sont parvenus, mardi 23 mars à Radio Okapi.

Selon les premiers résultats, 85% de pays étudiés disposent de plans nationaux de vaccination et 68 % ont introduit des mesures de sécurité, y compris des systèmes de signalement des effets indésirables.  

Mais 30 % seulement ont planifié une formation à grande échelle des personnes chargées de la vaccination et 27 % uniquement ont élaboré des stratégies de mobilisation sociale et d’information auprès de la population pour l’inciter à se faire vacciner.  Alors que le monde s’est engagé dans la plus vaste campagne de vaccination jamais organisée, la Banque mondiale et ses partenaires-gouvernements, OMS, UNICEF, Fonds mondial et Alliance GAVI-ont évalué la capacité des États à distribuer des vaccins anti-COVID en toute sécurité dans 128 pays à revenu faible et intermédiaire.

 Ils ont pu constater que le niveau de revenu et d’autres indicateurs économiques ne sont que faiblement corrélés au degré de préparation à la vaccination.  L’examen a porté sur dix indicateurs clés, dont la chaîne de froid et la logistique, la définition des groupes de population prioritaires, le budget, la formation du personnel soignant et la surveillance en matière de sécurité.

 La vaccination suscitant des réticences inquiétantes, les gouvernements doivent se doter de toute urgence de stratégies pour donner confiance, faire accepter le vaccin et augmenter la demande, conseille la Banque mondiale.  

Les pays en situation de conflit et de fragilité (37 sur les 128 étudiés) obtiennent de moins bons résultats que tous les autres sur pratiquement tous les indicateurs. « De nombreux pays en développement sont en train d’élaborer des politiques de vaccination anti-COVID offensives », souligne Mamta Murthi, vice-présidente de la Banque mondiale pour le Développement humain.  

« Si la plupart sont plutôt bien préparés pour commencer à vacciner leur population, un certain nombre de failles importantes demeurent, qu’il faut combler de toute urgence pour permettre la réussite de campagnes vaccinales à grande échelle », ajoute-t-elle. La Banque mondiale mobilise 12 milliards de dollars pour aider les pays en développement à se procurer et distribuer des vaccins, tests et traitements anti-COVID et à renforcer leurs systèmes de santé afin d’assurer la vaccination des personnes ciblées en priorité.

 À court terme, ses programmes dédiés à la vaccination couvriront plus de 40 pays, pour une enveloppe de 3 milliards de dollars (sur les 12 milliards mis à disposition). 

Lu par: 1188 Personnes



radio okapi

PLACER VOS
ANNONCES ICI

CONTACTEZ NOUS
au +243 977 868 579




Commentaires par article

Restez chez vous
Covid-19